LE DIREKTØR

Le_Direktor_-17-880x587.jpg

Résumé

Le trublion Oscar Gómez Mata a la manie délicieuse de nous livrer des performances souvent drôles, parfois déjantées, toujours explosives et philosophiques. Aujourd’hui, il adapte au plateau Le Direktør de Lars von Trier, film burlesque et grinçant sur le monde du travail.

Le propriétaire d’une start up décide de vendre son entreprise. Le hic ? Lors de la création de celle-ci, il avait inventé de toutes pièces un président, se retranchant derrière lui pour prendre des décisions impopulaires. Incapable d’avouer son mensonge, il décide d’embaucher un acteur fauché pour jouer le rôle du patron et négocier avec les acheteurs…

Portée par une distribution remarquable, cette création révèle les vicissitudes du capitalisme et fait bouillir la marmite des idéalistes, lovant en son cœur l’épineux sujet de la responsabilité. De quoi nous donner du grain à moudre.

Spectacle lauréat 2016 Label + Théâtre Romand

D’après un scénario de Lars von Trier Titre original Direktøren for dat here, presented by arrangement with Nordiska ApS, Copenhagen

Mise en scène et adaptation Oscar Gómez Mata

Assistant à la mise en scène Jean-Daniel Piguet

Avec Pierre Banderet, Valeria Bertolotto, Claire Deutsch, Vincent Fontannaz, Christian Geffroy Schlittler, David Gobet, Camille Mermet, Aurélien Patouillard, Bastien Semenzato

Source: http://www.theatreduloup.ch/portfol...

Note Fred

Jouissif et génial, Oscar nous gâte dans cette création aussi drôle qu'intelligente. OK, moi j'aime ce que fait Oscar mais il faut avouer qu'il a fait là très très fort et que ses comédiens tiennent la rampe - tous excellents, notamment le djeune directeur de tout, David Gobet qui nous rappelle un peu Joe Strummer, et Aurélien Patouillard qui avait réalisé l'excellent Pachinko à l'Arsenic

Courez, c'est bourré et ça le mérite.

Vendredi, 19h Samedi, 18h Dimanche, lundi, mardi et mercredi, 21h

Durée 2h40 (sans une minute d'ennui)

En savoir plus

  • billets/le_direktor.txt
  • Dernière modification: 2018/10/24 15:23
  • par radeff