Si tout est vrai, ne m’endors pas

grutli201704.JPG

Librement inspiré de La Vie est un songe de Pedro Calderón, au théâtre du Grütl.

Dans un registre mêlant fiction et réel, Valentine Sergo, auteure et metteure en scène, s’emploie à mettre en écho les questionnements de la pièce de La Vie est un songe de Calderón avec le vécu de ses interprètes, en intégrant quelques scènes tirées directement de l’œuvre de Calderón. Pour la metteure en scène le songe n’est ici qu’un leurre et l’œuvre traite essentiellement de manipu- lation. Ainsi, récit, retranscription d’entretiens, conte et description se croisent et se confrontent pour traiter du libre-arbitre, mais aussi de la difficulté et parfois même l’impossibilité d’être soi, de tenter les choses et d’échouer, ou pas, mais en tout cas de toujours les tenter. Un miroir sans complaisance dressé face à notre époque, avant qu’elle ne disjoncte définitivement.

Pedro Calderón de la Barca

Issu d'une famille castillane anoblie depuis peu, élevé chez les jésuites, Calderón exercera avec succès ses talents de dramaturge, sera brièvement tenté par la carrière militaire et entrera tardivement dans les ordres. Bien enraciné par sa culture dans la tradition dramatique espagnole, il la renouvelle par une production théâtrale considérable et variée, riche de quelque deux cents pièces : autos sacramentales, comédies et intermèdes, pièces lyriques agrémentées de chorégraphies, drames historiques et moraux.

Note Fred

Malgré des acteurs qui en veulent, on ne décolle pas. Déjà au niveau technique, pas mal de problèmes, notamment les surtitres qui sont placés si hauts qu'on ne peut pas les lire en suivant le spectacle et scène aussi pauvre qu'un bidonville gazaouite. Trop de thèmes abordés (la crise palestinienne, l'ego du comédien, les jeux de pouvoirs) avec pas assez de temps et au résultat un soufflé qui se dégonfle, dommage.

  • billets/si_tout_est_vrai_ne_m_endors_pas.txt
  • Dernière modification: 2019/02/24 11:23
  • par radeff