To be or not to be

2015__to_be_fil_1-1879.jpg

D’après William Shakespeare

28 juillet au 9 août 2015

Mise en scène et dramaturgie: Eric Devanthéry

Distribution : Rachel Gordy, Sabrina Martin, Pierre Dubey, Marc-André Müller, José Ponce, Florian Sapey, Christian Scheidt

C'est à l'Orangerie

Inspiré du célèbre monologue d'Hamlet, il propose une pièce qui trouve ses origines dans les pièces de Shakespeare, mais aussi dans les comédies américaines du réalisateur Ernst Lubitsch et l'opéra révolutionnaire du dictateur nord-coréen Kim Jong Il, The Sea of Blood. Cette adaptation très personnelle a fini de s’écrire en répétitions avec les comédiens.

Note Fred

Ma douce a beaucoup aimé (elle l'avait vu la semaine passée), mon fils a bien apprécié, moi je n'ai jamais complètement croché, si ce n'est à certaines scènes franchement drôles. Si je salue la performance des comédiens, l'indéniable qualité du texte [1] et le mise en scène plutôt inventive et de bonne facture, j'ai trouvé le texte un peu trop appuyé - ou alors pas assez, il aurait peut-être fallu tourner encore plus dans le grotesque. Ceci dit, le réalisateur est jeune et s'il ne tombe pas dans le vaudeville a un bel avenir et c'était quand même un chouette moment de théâtre, avec notamment une équipe soudée qui se marrait franchement. Aussi, ne jouons pas trop les fines bouches et foin de chipotage, comme dirait les Jap's: vive la bombe!.

Et réjouissons-nous, puisque la Suisse est prochainement appelée à devenir la République démocratique de Corée occidentale.


Note

[1] pas facile, de faire de l'humour

  • billets/to_be_or_not_to_be.txt
  • Dernière modification: 2019/02/15 04:54
  • par radeff