Eric Vuillard, Conquistadors

Résumé de l'éditeur

1532. Francisco Pizarre et ses hommes traversent les Andes. La chute de l'Empire inca sera un épisode inaugural de notre conquête du monde. En faire le récit, c'est accompagner ces mercenaires qui cherchèrent fortune et gloire loin de chez eux dans un aventure violente et hasardeuse; mais c'est aussi entendre le bruit que fait un monde qui s'écroule.

Avec une puissance romanesque saisissante, Eric Vuillard montre comment cette épopée flamboyante et brutale ouvre une tragédie qui est la nôtre, et dans laquelle la mappemonde, Dieu, l'or et la poudre vont jouer les premiers rôles.

Note Fred

J'avais adoré l'Ordre du jour: Conquistadors m'a laissé plus froid - malgré les hectolitres d'hémoglobine.

Sans nier une indéniable maestria dans l'écriture, ni un roman historique de grande qualité, on se perd dans les méandres byzantins de la construction de ce vaste ouvrage, un peu comme Aguirre dans les méandres du fleuve des fleuve. Ceci étant, il y a des passages d'une beauté saisissante - p. ex. celui de la tragique traversée andine des troupes d'Almagro, dans laquelle on vit littéralement le froid, la peur et la souffrance.

  • billets/2019/0803eric_vuillard_conquistadors.txt
  • Dernière modification: 2019/08/03 17:22
  • par radeff